Formation & renforcement des capacités des femmes en Calligraphie arabe

Le 10/11/2012

Lieu

Tombouctou


L’ONG SAVAMA-DCI organisé du 23 au 29 juillet 2008 au Second Cycle Allimam Ben Essayouti un atelier de formation en écriture arabe à l’intention de 70 femmes. Cet atelier est le 3e du genre en en faveur des femmes regroupées en différentes associations islamiques. Ledit atelier placé sous la haute présidence de Mme la Directrice Régionale de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille et présidée par M. Abdoulaye Diabaté, représentant Mme la Directrice et Mme Aiché Bocar, Présidente de la CAFO. Tous les deux félicitèrent et encouragèrent la SAVAMA-DCI pour ses multiples actions destinées aux femmes. Ils ont ensuite invité les participantes à la régularité, à la ponctualité et à l’assiduité pour tirer le maximum de profit aux connaissances qui seront mises à leur disposition.

Ainsi durant une semaine, les femmes ont appris à écrire correctement les lettres de l’alphabet arabe, à rédiger un texte, à reproduire un texte sur une feuille en respectant les dimensions de la mise en page, à écrire un poème. Elles ont été soumises à des tests de contrôle des connaissances acquises dans les formations passées et la formation actuelle. Elles ont pour la première fois tenue le Procès Verbal en langue arabe. Les formateurs se sont dits très satisfaits des progrès accomplis et du niveau général des apprenantes.

A la cérémonie de clôture, M. Abdoulaye Diabaté, représentant Mme la Directrice régionale de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille remercia une fois de plus l’ONG SAVAMA-DCI partenaire privilégié de son service pour ses actions en direction des femmes et souhaita aux participantes, aux formateurs et aux facilitateurs un bon retour dans leur foyer respectif.

Les auditrices ont manifesté toute leur joie d’avoir beaucoup appris au cours de cette formation. Elles ont en outre remercié la SAVAMA-DCI d’avoir enrichi durant cette troisième formation, leur capital de connaissances et de la prise en compte des femmes dans le processus de sauvegarde et d’exploitation des manuscrits anciens.

Elles ont en outre formulée à la fin de cet atelier, plusieurs doléances dont les plus importantes sont : La multiplication de tels ateliers de formation à l’intention des femmes et de l’obtention d’un siège équipé pour l’association des femmes.



Réagir


CAPTCHA

}