Bienvenue sur le site de la SAVAMA-DCI

 

Notre mission est la préservation et la valorisation des manuscrits en langue arabe de Tombouctou, patrimoine culturel et islamique du Mali, mémoire collective de l'Afrique et partie intégrante du patrimoine de l'humanité.

 

Ce site a pour objet de vous donner de plus amples informations sur les manuscrits de Tombouctou et sur les efforts de tous les acteurs (bibliothèques de manuscrits, partenaires institutionnels et bailleurs) autour de ces trésors. Vous y trouverez les principaux évènements passés et à venir à l’ONG SAVAMA-DCI, les activités et une galerie de photos et de vidéos témoignant des actions entreprises.

 

A partir du site, vous pouvez interagir avec les équipes de la SAVAMA-DCI et d’autres membres inscrits sur des sujets qui vous intéressent sur les manuscrits. N'hésitez pas à vous inscrire sur le site en allant dans l'espace membre pour pouvoir interagir avec le personnel en temps réel en faveur de notre patrimoine commun. Une fois inscrits sur le site (Espace Membre), vous pouvez :

  • Participer au forum (lancer un débat, réagir à un débat, poser ou répondre à une question …)
  • Recevoir la lettre d’information
  • Réagir à un article ou un évènement, etc.

Nous espérons que ce site sera à la hauteur de vos attentes. L’équipe de la SAVAMA-DCI est à votre disposition pour tout échange et toute suggestion utiles.

 

-----------

Welcome to the website of the SAVAMA-DCI NGO

 

Our concern is the preservation and enhancement of the Timbuktu Arabic manuscripts that constitute the Islamic cultural heritage of Mali, Africa's collective memory and part of the World heritage.

 

This website aims at providing you more information on the manuscripts of Timbuktu and the efforts of all stakeholders (manuscript libraries, institutional partners and donors) around these treasures. You will find the SAVAMA-DCI NGO’s main events (past and upcoming) related to manuscripts, a gallery of photos and videos showing the undertaken activities.

 

From this website, you can interact with the SAVAMA-DCI teams and other members on manuscripts and topics in which you are interested. So, please do not hesitate to register on the website by going to the member area to interact with staff in real time for the sake of our common heritage. Once registered (Members Area), you can:

  • Participate in the forum (start a debate, discuss, ask or answer a question ...)
  • Receive the newsletter
  • React to an article or event, appreciate anything on the website, etc.. We hope that this website will meet your expectations.

The SAVAMA-DCI team is at your disposal for any exchange or useful suggestions. Thank you

 

A l’occasion de la journée mondiale du Livre et du droit d’auteur qui sera célébrée le 23 avril prochain, l’état Guinéen procédera au lancement des activités de « Conakry, Capitale Mondiale du Livre 2017 » au Palais des Nations  de Conakry. Cet évènement majeur de la littérature mondiale qui se déroulera du 23 avril 2017 au 22 avril 2018 ; est une initiative de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education la Science et la Culture(UNESCO) en collaboration avec les trois organisations professionnelles internationales de l’industrie du livre à savoir l’Union internationale des éditeurs (IPA), la Fédération internationale des libraires (IBF) et la Fédération internationale des associations et institutions des bibliothécaires (IFLA) .Ainsi durant une année ; Conakry qui a été désignée par un comité international d’expert au siège de l’UNESCO à Paris sera au devant de la scène mondiale pour faire la promotion du livre et de la lecture à travers un programme d’activités aussi riche que varié. Le Gouvernement Guinéen honoré par cette confiance et cette reconnaissance  des Nations Unies qui a bien voulue leurs confié l’organisation de cette importante activité du domaine de la culture à  tenue à associer certains acteurs majeurs de la promotion du patrimoine culturel dont l’ONG SAVAMA-DCI.



Ajouté le 24/03/2017 par Service Communication SAVAMADCI - 1 réaction

 

 

 

 

 

 

Photo de Famille des participants de la conférence 

 

Organisée sur l’initiative de l’ONG SAVAMA-DCI, avec le soutien financier de la Fondation Gerda HENKEL de la République Fédérale d’Allemagne, les travaux de la Conférence sur le thème : « Les détenteurs de manuscrits anciens face à la demande croissante d’accès aux manuscrits » ont pris fin dans l’après midi du samedi 12 août  2017 à l’Azalai Grand Hôtel de Bamako.

Placée sous la haute présidence de Mme N’DIAYE Ramatoulaye DIALLO, Ministre de la Culture, la cérémonie d’ouverture de la conférence a été présidée par son Chef de cabinet, Monsieur Almamy Ibrahim Koureïchy. Cette cérémonie a été marquée par  deux  allocutions, en  l’occurrence  le mot du Président Exécutif de la SAVAMA-DCI, Dr. Abdel Kader HAIDARA et celui du chef de cabinet du Ministère de la Culture. Dans son intervention, docteur HAIDARA, tout en se félicitant de la tenue de cette importante rencontre, a souhaité la bienvenue à tous les participants, singulièrement ceux venus des pays frères et amis de la Guinée, de la Mauritanie et du Niger pour apporter leurs expertises. Puis, il a adressé ses vifs remerciements à l’ensemble des partenaires techniques et financiers qui ont toujours accompagné  l’ONG SAVAMA-DCI, en particulier  la Fondation Gerda HENKEL qui a financé entièrement les frais  d’organisation  de cette conférence. Quant  au Chef de Cabinet du Ministère de la Culture, il  a, au nom de Madame le Ministre, remercié et félicité la SAVAMA-DCI pour ses belles initiatives et les résultats obtenus dans la conservation des manuscrits anciens du Mali.

Ainsi, les travaux de la conférence qui avait pour  objectif  principal d’aborder les problématiques posées par la prise en compte des besoins des utilisateurs des manuscrits anciens, ont démarré par une conférence inaugurale portant sur le thème principal de la rencontre, suivie de plusieurs conférences-débats aussi diverses qu'enrichissantes afin de faire le tour de table des préoccupations relatives à la gestion du patrimoine manuscrit. C’est pourquoi, pendant  deux  jours,  les différents acteurs de la gestion du patrimoine culturel écrit de notre pays ainsi que les experts en provenance des pays de la sous région ont jeté un regard critique sur les problématiques suivantes:

  • le rôle du détenteur de manuscrits, ses rapports avec les usagers des documents ;
  • les mutations induites par l'évolution des besoins et les enjeux, le partage d'expériences dans le domaine ; 
  • l’état des lieux des instruments et moyens d'accès aux manuscrits : inventaire, répertoire, catalogue, dématérialisation, outils linguistiques (traductions), éditions, etc.

Au terme des travaux de la rencontre, des recommandations importantes ont été formulées en vue de l’instauration d’un meilleur cadre de collaboration entre les détenteurs et les usagers de manuscrits anciens. Ces recommandations  incluent  entre autres la nécessité de :

  • Créer un réseau des détenteurs  pour la conservation et la gestion des manuscrits ;
  • Étendre la prospection des manuscrits  anciens sur l’ensemble du territoire national;
  • Promouvoir  les manuscrits anciens à travers  l’organisation d’expositions itinérantes ;
  • Former les détenteurs de manuscrits aux techniques basiques de conservation (manipulation, restauration, catalogage, numérisation) ;
  • Former les bibliothécaires à la traduction, l’interprétation et le décodage du contenu des manuscrits ;
  • Aider à la recherche de financement et au renforcement des capacités des détenteurs de manuscrits dans le domaine du montage de projets et des technologies de l’information et de la communication;
  • Sensibiliser les détenteurs de manuscrits aux enjeux de la numérisation et de leur exploitation scientifique;
  • Capitaliser et vulgariser l’expérience de la SAVAMA-DCI en gestion et conservation des manuscrits anciens;
  • Partager les expériences en matière de gestion des manuscrits;
  • Intégrer les bibliothèques de manuscrits dans les circuits touristiques ;
  • Développer la dimension artisanale des manuscrits en revitalisant les métiers du livre et de la calligraphie;
  • Faciliter l’exploitation des manuscrits dans les bibliothèques familiales par la mise en place d’un règlement précisant les conditions de consultation;
  • Définir un code de bonne conduite (déontologie) pour les chercheurs;
  • Créer un fonds de solidarité des manuscrits afin de soutenir la conservation et la valorisation des manuscrits pour encourager les détenteurs;
  • Dynamiser la coopération bilatérale, multilatérale et décentralisée autour des manuscrits anciens;
  • Associer les érudits du terroir dans la traduction et l’édition critique des manuscrits;
  • Solliciter le Gouvernement du Mali pour mener des actions en vue du rapatriement des manuscrits qui ont fait l’objet d’expatriation;  
  • Mettre en place une commission nationale de réflexion à la réglementation et à la normalisation relative au patrimoine manuscrit;
  • Relire les textes de la Direction Nationale des bibliothèques et de la documentation pour y inclure une division qui prenne en charge les bibliothèques de manuscrits ;
  • Établir une collaboration avec les missions culturelles et les collectivités territoriales pour les travaux d’identification et de sensibilisation des détenteurs de manuscrits anciens;
  • Aider les détenteurs de manuscrits à réaliser des bibliothèques même sommaires en vue de conserver leurs manuscrits;
  • Identifier les sites appropriés pour l’implantation des bibliothèques de manuscrits;
  • Doter les détenteurs de manuscrits de moyens de conservation (équipement de numérisation et de catalogage) ;
  • Répertorier les détenteurs des manuscrits anciens du Mali;
  • Donner un statut juridique aux détenteurs de manuscrits;
  • Créer un cadre de concertation entre les détenteurs de manuscrits et les Universités afin de mieux les impliquer dans la tâche de sauvegarde et de valorisation de ce patrimoine écrit;
  • Établir et déterminer une déontologie et une charte des bibliothèques de manuscrits anciens.

A la fin de ces deux jours de travaux, les participants se sont félicités de l’atmosphère cordiale et franche qui a prévalu tout au long de la conférence. Ils ont félicité l'ONG organisatrice (SAVAMA-DCI) et salué le caractère enrichissant des échanges et des travaux avant de  souhaiter la perpétuation de rencontres similaires et le maintien de cette dynamique pour relever les défis de préservation et de valorisation  de la mémoire collective que représente le patrimoine documentaire. 



Ajouté le 08/09/2017 par Service Communication SAVAMADCI - 0 réaction

L’ONG  SAVAMA-DCI  VOUS  SOUHAITE   UNE BONNE  FETE  DE L’EID  EL KEBIR.  MERCI  POUR LA CONFIANCE.

 

                                                                        LE PRESIDENT EXECUTIF

 

                                                                        Dr  ABDEL  KADER  HAIDARA



Ajouté le 31/08/2017 par Service Communication SAVAMADCI - 0 réaction

 

Dr Abdel Kader HAIDARA (Président Exécutif de l'ONG SAVAMA-DCI) lors de son discours de bienvenue pendant la cérémonie d'ouverture des travaux de la conférence.

Le  vendredi 11 aout 2017,  s’est déroulée à l’Azalai Grand Hôtel de Bamako,  la cérémonie d’ouverture des travaux de la conférence sur le Thème : Les Détenteurs de Manuscrits Anciens face à la demande croissante d’accès aux manuscrits. Organisée par l’ONG SAVAMA-DCI sur un financement de la Fondation Gerda Henkel, cette cérémonie hautement symbolique était placée sous la présidence du Ministre de la Culture, Mme N’DIAYE Ramatoulaye DIALLO, représenté pour l’occasion par son Directeur de Cabinet M. Almamy  Ibrahima KOUREICHY.



Ajouté le 16/08/2017 par Service Communication SAVAMADCI - 0 réaction

 

Photo de famille des participants de la réunion de la Commission d'Orientation du Programme 2017

 

Le mardi 20 juin 2017, dans le cadre de la validation de son programme d’activité de l’année 2016 et de la présentation de son plan d’action pour l’année 2017, l’ONG  Sauvegarde et Valorisation des Manuscrits Anciens  pour  la Défense de la Culture Islamique (SAVAMA-DCI) a tenu la 3ème réunion de sa Commission d’Orientation du Programme (COP).

C’est donc, dans un cadre chaleureux et fraternel, que partenaires et membres  de la SAVAMA-DCI ont pris part à cette rencontre annuelle d'orientation et d’échange organisée pour l’occasion à l’Azalai Grand Hôtel de Bamako.

Ont pris part à cette séance, le représentant du ministère de la culture, le représentant du ministère de l’enseignement supérieur, le représentant de l’ambassade de la République Fédérale d’Allemagne au Mali, les représentants des familles détentrices de bibliothèque de manuscrits, le directeur général de l’IHERIAB, les personnes ressources et les observateurs constitués pour la plupart de partenaires techniques et financiers tels que le Bureau de l’UNESCO au mali, la Coopération Suisse, de l’ambassade des Etats Unis au Mali. La réunion a débuté par le mot de bienvenu  et de remerciement du président exécutif de la SAVAMA–DCI , suivi de  la présentation à tour de rôle par le coordinateur, le responsable financier et la chargée de Communication des rapports d’activité 2016  et du plan d’action 2017  .

Cette rencontre  qui a duré pendant deux (02)  heures d’horloge, a été l’occasion pour les partenaires et les membres de la SAVAMA-DCI d’échanger sur les diverses questions et préoccupations relatives aux actions entreprises dans le cadre du programme de préservation et d’exploitation des manuscrits anciens  de Tombouctou évacués à Bamako lors de la crise de 2012.

Au terme des échanges, de nombreuses recommandations ont été formulées par les participants  à l’attention de la SAVAMA-DCI, entre autres :

  • l’Insertion du contenu des manuscrits dans le programme scolaire et universitaire ;
  • L’extension de la recherche scientifique à d’autres domaines en dehors des éditions critiques ;
  • La poursuite des travaux de  prospection des manuscrits après 2018 dans d’autres localités du Mali ;
  • La mise en place de projets culturels attrayants pour susciter l’intérêt des élèves et des étudiants à l’exploitation des manuscrits anciens ;
  • L’organisation d’expositions itinérantes à travers les différents établissements scolaires et universitaires du Mali ;
  • La validation des acquis du projet Mali 15 qui a été un projet fédérateur ayant permis de créer des  liens entre les manuscrits et d’autres domaines comme les villages touristiques, l’artisanat, la calligraphie, les chercheurs, etc. ;
  • La promotion des métiers de copiste et de calligraphe.

Puis, au Gouvernement du Mali, il a été recommandé une plus grande implication et l’octroi de financements pour accompagner le processus de conservation et d’exploitation des manuscrits anciens.

L’ordre du jour étant épuisé, le président exécutif de la SAVAMA-DCI a encore une fois, remercié  les participants pour leur disponibilité et leur soutien indéfectible à la cause des manuscrits anciens du Mali, notre riche patrimoine culturel.

Enfin, la séance s’est achevée par des prières et des bénédictions formulées par le doyen d’âge M. Ascofaré parmi les représentants des familles détentrices de manuscrits.



Ajouté le 09/08/2017 par Service Communication SAVAMADCI - 0 réaction

1 2 3 4   Page suivante