SENSIBILISation DE LA JEUNESSE DE TOMBOUCTOU AUX MANUSCRITS

Le 10/11/2012

Lieu

Tombouctou

Dans le cadre des ses activités de sensibilisation sur les manuscrits anciens, L’ONG SAVAMA-DCI (Sauvegarde et Valorisation des Manuscrits pour la Défense de la Culture Islamique) a organisée en collaboration l’Association pour l’Education, la Culture et le Développement (AECD), le samedi 14 juin 2006 au Lycée Mahamane Alassane Haïdara de Tombouctou, une conférence qui avait pour thème : AUX SOURCES DU SAVOIR ET A LA DECOUVERTES DES MANUSCRITS.

Cette conférence s’est tenue dans salle qui s’est rapidement trouvée trop exiguë car de nombreux enseignants, étudiants et élèves sont venus en grand nombre pour assister car le thème et les conférenciers sont bien connus du monde scolaire.

Dans sont exposé, M. Salem Ould Elhadj, Historien, Ecrivain, et Spécialiste de manuscrits de Tombouctou a fait un brillant exposé sur l’histoire et le rayonnement culturel de la région de Tombouctou en mettant en exergue les facteurs qui ont favorisés la vulgarisation des manuscrits à savoirs : l’islam, le commerce et l’appui des souverains dans l’épanouissement éducatif et culturel. Il a ensuite mis l’accent sur l’importance des manuscrits dans le milieu scolaire.

 



 


 


 

 


 




M. Mahmoud Mahamed Dédéou, Conseiller Pédagogique au CAP de Tombouctou et Spécialiste de manuscrits de Tombouctou ; prenant la parole à son tour a parlé des activités qui entrent dans la production des manuscrits entre autres : la préparation du papier, de l’encre, calame, de la calligraphie et de la maroquinerie.


Le troisième conférencier, M. Bazoumana Traoré, Professeur d’arabe et superviseur des travaux de catalogage à l’ONG SAVAMA-DCI a quant- à lui développer le thème sur le procédé de traitement des manuscrits en vue de leur sauvegarde. Il a expliqué à l’auditoire les différentes étapes utilisées allant de la prospection, du catalogage, de la numérisation, de la restauration, de la conservation et enfin de l’exploitation des manuscrits.

 




M. Alphadi Bocar Cissé, Membre du Bureau Exécutif de la SAVAMA-DCI, dans son discours a fait une brève présentation de l'ONG SAVAMA-DCI en insistant sur ses objectifs à savoir la sauvegarde et la valorisation des manuscrits pour la défense de la culture islamique. Il a ensuite présenté le fascicule de vulgarisation édité par les soins de l’ONG et qui vise une large sensibilisation de manière à faire connaître le patrimoine manuscrit car pour défendre une chose il faut la connaître. C’est un fascicule produit en plus des langues internationales (français, arabe, anglais), est traduit dans les langues nationales maliennes (bambara, sonrhaï, tamasheq et peulh) facile à comprendre pour la majorité des citoyens. Des notions telles que la définition d'un manuscrit, le contenu des manuscrits, les ennemis des manuscrits, les stratégies de sauvegarde y sont abordées. A la fin de cette conférence, plus 200 fascicules ont été distribués aux participants.


Le lendemain, c'est-à-dire le dimanche 15 juin 2008 a eu lieu, une série de visites dont la première était la visite du siège de l’ONG SAVAMA-DCI sis au quartier sans fil.




Ensuite ce fut la Bibliothèque Mamma Haidara de Manuscrits, la bibliothèque Allimam Essayouti, la bibliothèque Ahmed Baba Abbul Abass et la bibliothèque Almoustapha Konaté de Maïgala.




Les participants ont été très impressionnés par la quantité que par la qualité des manuscrits qu’ils purent découvrir dans les différentes bibliothèques visitées et surtout par la portée scientifique de certains de ces manuscrits.
 







Ils ont émis le souhait de prendre connaissance des trésors écrits. Vu l’engouement suscité par les participants, les organisateurs ont promis de renouveler ces genres de rencontres au niveau des écoles et de groupement de jeunes dans la région de Tombouctou.




 

Posted by
 


Réagir


CAPTCHA

}