PARIS : L’INSTITUT DU MONDE ARABE OUVRE SES PORTES AUX MANUSCRITS DE TOMBOUCTOU !!!

Les Manuscrits de Tombouctou exposés dans la vitrine à la Bibliothèque de l'Institut du Monde Arabe à Paris.

 

À l'occasion de la célébration de ses trente ans d’existence, l'Institut du Monde Arabe (IMA), a procédé le vendredi 31 mars dernier à Paris à l’inauguration de  sa bibliothèque rénovée (BIMA) et  organisé à cet effet  une série d’activité allant des concerts aux  représentations  théâtrales en passant par les ateliers de calligraphie.

En marge de cette cérémonie d’inauguration, un déjeuner de presse a été organisé,  au cours duquel un parterre de personnalité du monde politique et culturel a participé. La SAVAMA-DCI  représenté par son Président Exécutif était conviée  à cet évènement pour présenter sa participation à l’exposition  dénommée «  Trésors de l’Islam en Afrique : De Tombouctou à Zanzibar » qui se déroulera du 13 avril 2017 - 30 juillet 2017 prochain à  l’IMA à Paris.

Cette exposition qui met à l’honneur des sociétés fortes de treize siècles d’échanges culturels et spirituels avec le Maghreb et le Moyen-Orient est une première qui réunit sur 1 100 m2 près de 300 œuvres multidisciplinaires pour témoigner de la richesse artistique et culturelle de la pratique de l’islam en Afrique subsaharienne.

La SAVAMA-DCI prendra part à ce rendez-vous, à travers l’exposition de  douze (12) manuscrits issus de la Bibliothèque Mamma HAÏDARA de Tombouctou . Ces manuscrits de  l’exposition couvrent les domaines  aussi variés que l’histoire, la géographie, le tabagisme, l’astronomie, la prosodie, la logique, le soufisme, la jurisprudence (écrit en Ajami peulh) et le Saint Coran.

Au cours du déjeuner de presse présidé par M. Jack LANG  Président de l’IMA ; Dr. Abdel Kader  HAÏDARA a eu l’occasion d’expliquer comment les manuscrits de Tombouctou ont été sauvés pendant l’occupation récente du nord du Mali.

Cette exposition, qui durera trois mois et demi, apportera aux manuscrits de Tombouctou en particulier et  à  ceux  du Mali en général une nouvelle visibilité en tant que patrimoine mondial, témoin de l’histoire et mettra en valeur l’inestimable effort déployé par les détenteurs pour conserver et préserver ces trésors pour la postérité.

Nous espérons que les manuscrits exposés attireront la curiosité  sur les efforts et les défis des institutions patrimoniales pour sensibiliser et favoriser un engagement citoyen au bénéfice de ce précieux patrimoine multiséculaire



Ajouté le 19/04/2017 par Service Communication SAVAMADCI - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA