La SAVAMA-DCI célèbre la journée des manuscrits arabes.

 

En 2013, dans la perspective de promouvoir les manuscrits des pays arabes et des pays musulmans, le 4 avril a été décrété journée de célébration et de commémoration des manuscrits arabes. En effet, l'Organisation Arabe pour l'Éducation, la Culture et les Sciences (ALECSO) a pris cette initiative en dédiant cette journée aux manuscrits arabes  dans le but de favoriser la  vulgarisation de leur contenu, la démonstration de leur contribution à la civilisation universelle et leur valorisation en tant qu'héritage ancestral.

Pour commémorer pour la première fois cette journée au Mali, l'ONG SAVAMA-DCI (Sauvegarde et Valorisation des Manuscrits pour la Défense de la Culture Islamique), en collaboration avec l'Institut des Manuscrits Arabes basé au Caire (en Égypte),  a organisé une conférence sur le thème  "Les manuscrits en période de conflits armés: quels rôles pour les communautés et les institutions scientifiques ?".

C’est donc la salle de conférence de la Faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage  de l’Université de Bamako  qui a abrité cette conférence  co-animée par M. Filifing Sako, chercheur anthropologue et Dr. Banzoumana Traoré, coordinateur à la SAVAMA-DCI. Elle a enregistrée la participation des étudiants du DER (Département d'Études et de Recherche) arabe, de ceux de l'IUT (Institut Universitaire de Technologie), du corps professoral et des invités de marque comme les membres du Comité Scientifique de la SAVAMA-DCI, le Directeur  Général de l'IHERI-AB,  le représentant du ministère de la culture, le représentant de la Commission Nationale UNESCO-ISESCO, ainsi que la presse nationale.

Les principaux points abordés lors de la conférence  étaient, entre autres, l’historique et  l’importance des manuscrits de Tombouctou, le processus de sauvetage des manuscrits pendant la crise politico-sociale du nord du Mali, les travaux de conservation et de valorisation des manuscrits depuis leurs transfert à Bamako et surtout, l’apport des institutions scientifiques pour la réussite de ces travaux en période de conflit .

L'intérêt des participants était visible à travers leur très grande attention et les  questions pertinentes posées aux conférenciers.

Les recommandations formulées au terme de la conférence étaient, entre autres,  la multiplication de telles initiatives sur des thématiques similaires et  leur élargissement aux étudiants des autres facultés, à toute la communauté scientifique et à tous les usagers potentiels des manuscrits en vue de favoriser une meilleure exploitation de cet important  patrimoine culturel. 



Ajouté le 12/04/2017 par Service Communication SAVAMADCI - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA