Bienvenue sur le site de la SAVAMA-DCI

 

Notre mission est la préservation et la valorisation des manuscrits en langue arabe de Tombouctou, patrimoine culturel et islamique du Mali, mémoire collective de l'Afrique et partie intégrante du patrimoine de l'humanité.

 

Ce site a pour objet de vous donner de plus amples informations sur les manuscrits de Tombouctou et sur les efforts de tous les acteurs (bibliothèques de manuscrits, partenaires institutionnels et bailleurs) autour de ces trésors. Vous y trouverez les principaux évènements passés et à venir à l’ONG SAVAMA-DCI, les activités et une galerie de photos et de vidéos témoignant des actions entreprises.

 

A partir du site, vous pouvez interagir avec les équipes de la SAVAMA-DCI et d’autres membres inscrits sur des sujets qui vous intéressent sur les manuscrits. N'hésitez pas à vous inscrire sur le site en allant dans l'espace membre pour pouvoir interagir avec le personnel en temps réel en faveur de notre patrimoine commun. Une fois inscrits sur le site (Espace Membre), vous pouvez :

  • Participer au forum (lancer un débat, réagir à un débat, poser ou répondre à une question …)
  • Recevoir la lettre d’information
  • Réagir à un article ou un évènement, etc.

Nous espérons que ce site sera à la hauteur de vos attentes. L’équipe de la SAVAMA-DCI est à votre disposition pour tout échange et toute suggestion utiles.

 

-----------

Welcome to the website of the SAVAMA-DCI NGO

 

Our concern is the preservation and enhancement of the Timbuktu Arabic manuscripts that constitute the Islamic cultural heritage of Mali, Africa's collective memory and part of the World heritage.

 

This website aims at providing you more information on the manuscripts of Timbuktu and the efforts of all stakeholders (manuscript libraries, institutional partners and donors) around these treasures. You will find the SAVAMA-DCI NGO’s main events (past and upcoming) related to manuscripts, a gallery of photos and videos showing the undertaken activities.

 

From this website, you can interact with the SAVAMA-DCI teams and other members on manuscripts and topics in which you are interested. So, please do not hesitate to register on the website by going to the member area to interact with staff in real time for the sake of our common heritage. Once registered (Members Area), you can:

  • Participate in the forum (start a debate, discuss, ask or answer a question ...)
  • Receive the newsletter
  • React to an article or event, appreciate anything on the website, etc.. We hope that this website will meet your expectations.

The SAVAMA-DCI team is at your disposal for any exchange or useful suggestions. Thank you

Du 13 au 14 janvier 2017, Bamako a abrité le 27ème Sommet Afrique-France dit “sommet pour le partenariat, la paix et l’émergence”,. L’occasion a ainsi été donnée au patrimoine culturel du Mali d’être apprécié  par les participants au sommet.

Les manuscrits historiques de Tombouctou sont le support des réalités africaines les plus diverses (sociales, économiques et culturelles), de ses valeurs sur lesquelles il faut s'appuyer pour définir notre identité, construire le vivre ensemble, la paix et le développement.

Malheureusement, ces documents de référence sont restés longtemps marginalisés et inexplorés pour permettre de comprendre le passé africain afin de mieux situer son évolution contemporaine, de mieux appréhender ses grands problèmes et de relever les défis actuels.

C'est pour toutes ces raisons que les manuscrits ont été honorés pour être exposés à l'occasion du 27ème sommet Afrique-France qui est une grande rencontre entre la France et ses partenaires africains, un évènement majeur de réflexion aux grands problèmes du continent, aux défis de sécurité, de construction de la paix et du développement, aux enjeux et aux solutions à envisager.

Plus que de simples objets de fierté du Mali, les manuscrits de Tombouctou ont été invités à l'évènement pour signaler l'existence de la mémoire collective africaine qu'ils constituent et la nécessité de son exploitation pour contribuer à la résolution des problèmes auxquels ils sont appelés à réfléchir.

Comme l'illustrent les échantillons exposés en marge du sommet, les manuscrits de Tombouctou traitent de thèmes aussi variés que la résolution des conflits, la diplomatie de la paix (exemples: Ar-rissalah algal-lawilla de Cheikh Sidi Alkounti Alkabir, Ousmane Fodio...)  l'histoire, le commerce transsaharien et les relations entre pays, la bonne gouvernance, les droits de l'hommes, la lutte contre la corruption, l’astronomie, la pharmacopée et la médecine, l’agriculture, les mathématiques, la littérature, le soufisme, la logique et la philosophie.

Des échantillons représentatifs de la diversité thématique et de la richesse des manuscrits ont été exposés à l'appréciation de la quarantaine de chefs d'États et des autres participants au sommet.

L'ONG SAVAMA-DCI s'est fait le devoir d'organiser avec fierté cette exposition de manuscrits en collaboration avec le musée national du Mali. C'est l'occasion de remercier les autorités maliennes qui ont contribué à la visibilité et à la promotion du patrimoine culturel malien à travers l'implication des institutions en charge comme l'ONG SAVAMA-DCI et le Musée National.

Bref, les manuscrits étaient au sommet Afrique-France pour rappeler que l'avenir de l'Afrique doit se bâtir sur la compréhension de son passé dont les manuscrits  rendent compte. La stabilité et le développement du Mali et de l'Afrique doivent s'enraciner dans la culture et le passé, ce qui passe nécessairement par la préservation et la valorisation du patrimoine manuscrit.

Comme le disent les historiens, l'avenir sort du passé et quiconque ignore son passé est condamné à le revivre.

 

© SAVAMA-DCI



Ajouté le 30/01/2017 par Service Communication SAVAMADCI - 0 réaction

De la gauche vers la droite le Guide accompagnateur du Khalif;l'Honorable Sidi Chérif Ali TIJANI(Khalif Mondial de la Tariqa Tidjaniya) et Mme N'DIAYE  Ramatoulaye DIALLO (le Minsitre de la Culture).

 

L’ONG SAVAMA-DCI a eu l’honneur  de  recevoir  ce  jeudi   02 février,  la visite de deux prestigieux  hôtes   en la personne  de  Madame  N’DIAYE   Ramatoulaye  DIALLO,  Ministre de la Culture  et  du  Khalif  Suprême et Mondial de la Tariqa Tidjaniya ,Sidi Chérif ‘Ali Tijani,  venu d’Algérie accompagné d’une forte Délégation.  Une visite riche en bénédiction et en spiritualité.



Ajouté le 08/02/2017 par Service Communication SAVAMADCI - 0 réaction

Dr Abdel Kader HAIDARA(Président Exécutif ONG SAVAMA-DCI) en compagnie du Docteur Halit EREN (Directeur Général de l'IRCICA)

Du 26 au 28 décembre dernier le Docteur Abdel Kader HAIADARA, Président Exécutif de l’ONG SAVAMA-DCI a effectué une visite de travail au siège du Centre  de  Recherches  sur l’Histoire, l’Art  et la Culture Islamique (IRCICA), organe en charge de la Culture au sein de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI),  à Istanbul  en Turquie.

En effet, suite à la récente visite du siège de la SAVAMA-DCI à Bamako par Docteur Halit EREN, Directeur Général de l’IRCICA ; le Président Exécutif a été convié à Istanbul  pour la concrétisation de projets de partenariat entre les deux  institutions. Au cours de son séjour, divers points ont été abordés, notamment l’intervention de l’IRCICA dans le financement du projet de numérisation des manuscrits anciens  de la SAVAMA-DCI et la création d’un « Hôpital des Manuscrits »  à Bamako.

Suite aux échanges, il a été convenu que l’IRCICA prendra en charge le salaire d’une partie du personnel en charge de la numérisation et l’implication de l’ONG SAVAMA-DCI dans la réalisation  du projet  de construction  et de gestion d’un centre de restauration des manuscrits anciens  au Mali, centre dénommé « Hôpital des Manuscrits ».  

Les différentes conventions afférentes à ce partenariat sont en cours d’élaboration et seront signées prochainement  en faveur des manuscrits du Mali.  



Ajouté le 11/01/2017 par Service Communication SAVAMADCI - 0 réaction

 

 



Ajouté le 03/01/2017 par Service Communication SAVAMADCI - 0 réaction

Devant de la gauche vers la droite:Dr AbdelKader HAIADARA (Président Exécutif de l'ONG SAVAMA-DCI) et Mme N'DIAYE Ramatoulaye DIALLO (Ministre de la Culture)

La Conférence Sous Régionale sur la conservation et la valorisation des manuscrits en Afrique de l’Ouest s’est tenue du 15 au 16 décembre 2016 à l’Azalai Grand Hôtel de Bamako, sous la présidence de Madame N’DIAYE Ramatoulaye DIALLO, Ministre de la Culture. Organisée par l'ONG SAVAMA-DCI sur un financement de la Fondation Ford des USA, cette conférence a enregistré  la participation de plusieurs pays dont le Sénégal, la Mauritanie, le Niger, le Ghana, le Nigéria, la Guinée , la Gambie, le Cameroun, l’Algérie, le Maroc, l’Allemagne , la France  et les Emirats Arabes Unis.

 

 En effet, Tombouctou important foyer de manuscrits anciens, a joué un rôle prépondérant dans le rayonnement culturel de l’Afrique Subsaharienne. Face à la crise sociopolitique qu’a connue le Mali en 2012, la  SAVAMA DCI a pu sauver 95% des manuscrits en les évacuants de Tombouctou à Bamako. Depuis, l’ONG et ses partenaires ont entamé un vaste programme pour conserver et valoriser les manuscrits à Bamako. Il travaille activement pour réunir les conditions préalables à leur retour à Tombouctou. Fort de ces expériences et pour faire des manuscrits anciens un levier du  développement culturel, économique et social en Afrique de l’Ouest, la SAVAMA DCI et ses partenaires ont décidé d’organiser cette Conférence sous-régionale qui est une première du genre. Elle avait pour objectif de créer un cadre d'échange et de partage d'expérience entre les professionnels de la Conservation et de la Valorisation des Manuscrits en Afrique de l'Ouest pour une meilleure prise en charge du Patrimoine écrit de la sous-région. Les objectifs  spécifiques de la conférence étaient de :

  • Faire l’état des lieux des manuscrits anciens en Afrique de l’Ouest et des mesures prises pour leur conservation et leur valorisation au sein des différentes structures
  • Définir un cadre sous-régional à mettre en place pour la synergie des politiques et des actions entre les professionnels Ouest-africains en charge du patrimoine écrit pour une meilleure conservation et une meilleure valorisation des manuscrits.

A l’issue des travaux de la conférence, plusieurs recommandations ont été formulées, entre autres :

  • Le plaidoyer en vue d’un lobbying auprès des décideurs (gouvernements, parlementaires, organisations internationales, régionales et sous-régionales) pour une meilleure prise en compte des manuscrits dans les plans, programmes et budgets à travers des mesures favorables à leur conservation, leur promotion et leur valorisation ;
  • La concertation permanente pour une synergie des idées, des projets et des démarches dans la mobilisation des sources de financements en interne et en externe ;
  • La création d’un Observatoire Africain des Manuscrits Anciens (OAMA) à travers les centres de conservation, les universités, les chercheurs et les étudiants partant des éléments suivants : Charte du Manuscrit Africain d’Addis-Abeba, documents de politique culturelle CEDEAO, UEMOA) ;
  • La réalisation d’un répertoire des acteurs, la définition des objectifs visés dans le but de connaître le contenu des actions menées dans chaque pays ;
  • L’Organisation de rencontres périodiques au niveau national, régional, interafricain, international pour faire l’état des lieux et planifier des interventions coordonnées ;
  • La Création et la mise en ligne d’une plateforme numérique avec une page par pays décrivant les acteurs, les objectifs et les contenus des stratégies dans le cadre de chaque activité concernant la gestion des manuscrits (sauvegarde et valorisation) ;
  • L’Élaboration d’un plan de mobilisation des familles et des bibliothèques privées détentrices de manuscrits afin de les aider à sauvegarder et cataloguer leurs manuscrits et à mettre en ligne leurs catalogues ;
  • L’Élaboration d’un document stratégique de politique pour répertorier les manuscrits anciens volés ou illicitement exportés ;
  • La sensibilisation pour mieux impliquer les décideurs politiques, les leaders, les détenteurs des manuscrits anciens et les forces de l’ordre et de sécurité (police, douane, gendarmerie au niveau des aéroports et des postes de frontière) ;
  • La mutualisation des efforts des différentes institutions (universités, ONG, Instituts) en vue de la création d’un centre régional de formation aux métiers des manuscrits anciens ;
  • La formation des professionnels à la conservation et au traitement des manuscrits anciens;
  • L’intégration des contenus liés aux manuscrits dans les formations universitaires ;
  • La promotion des manuscrits ajami à travers l’organisation de séminaires, ateliers et expositions sur ces manuscrits ;
  • La définition d’un statut juridique pour les manuscrits anciens ;
  • Le renforcement des moyens d’intervention et du rôle des missions culturelles et autres institutions déconcentrées des États.

Au terme des travaux de la conférence, une déclaration dite déclaration de Bamako a été adoptée par l’ensemble des participants. Elle a été suivie d'un point de presse qui permit aux organes de presse présents  de s’imprégner des différentes recommandations formulées.



Ajouté le 30/12/2016 par Service Communication SAVAMADCI - 1 réaction

1 2 3 4   Page suivante