Rénovation et réhabilitation des bibliothèques

A l’issue d’une longue période de prospection, l’ONG a fait les constats suivants :

  • Les manuscrits sont stockés dans de très mauvaises conditions,
  • Les besoins de consultation des manuscrits sont buttés aux difficultés d’accès,
  • L’inexistence de bibliothèques de manuscrits répondant aux minimums de normes requises,
  • L’inventaire a éveillé la curiosité des chercheurs

Ainsi, face à la nécessité de trouver des moyens d’accès pour le plus grand nombre d’usagers à ce trésor, l’ONG a décidé de rénover et  équiper certaines bibliothèques de manuscrits anciens.

Ces travaux constituent une étape très importante dans le cadre des préparatifs pour le retour des manuscrits anciens à leurs lieux d’origines.

Les familles sont le premier maillon de la conservation des manuscrits mais, au fil des siècles, les conditions de stockage et de conservation précaires au sein de ces familles ont fini par être un danger pour la survie des manuscrits détenus. Face à ces réalités inquiétantes, la SAVAMA-DCI s’est engagée depuis 2013  à  réaliser des travaux de reconstruction et de réhabilitation de ces bibliothèques familiales en les modernisant par l’installation d’équipements et de meubles adéquats dans les régions de Tombouctou et  Ségou. Ainsi, sur un projet de reconstruction, de réhabilitation et d’équipement de quarante sept(47) bibliothèques dont 45 dans la région de Tombouctou et 02 à Ségou , trente et trois (33) ont déjà bénéficié de travaux de la SAVAMA-DCI soutenue par des partenaires. L’ONG entend poursuivre cette mission à terme afin d’offrir un meilleur cadre de conservation aux manuscrits anciens.

En outre, dans sa politique de reconstruction et de réhabilitation des bibliothèques, la SAVAMA-DCI veille au respect des normes  architecturales de l’UNESCO (cf. Manuel pour la conservation de Tombouctou, UNESCO 2014).