Catalogage/Élaboration des repertoires

La SAVAMA-DCI accorde une attention particulière à la question du catalogage qui est central dans les travaux autour des manuscrits.

 

Quatre mille cinq cent (4 500) manuscrits ont été catalogués entre 2005 et 2008.

Trois mille (3000) manuscrits sont thématiquement classés, enregistrés dans la base de données et traduits en français et en anglais. Ils sont repartis comme suit :

  • Bibliothèque Alimam Essayouti: 1500,
  • Bibliothèque Mamma Haidara, 1000, 
  • Bibliothèque Almoustapha Konté, 500.

Au total, nous avons dix-huit (18) volumes prêts à être publiés, dont six en arabe, six en français et six en anglais.

 

La SAVAMA-DCi poursuit actuellement les travaux de catalgage de plus de cinq mille manuscrits dans le cadre de la coopération Mali-Luxembourg, Projet MLI/015 "manuscrits de Tombouctou"

 

L’ÉLABORATION DU RÉPERTOIRE DES MANUSCRITS

 

C’est l’une des premières étapes du processus de valorisation des manuscrits anciens. L’élaboration du répertoire permet l’identification des manuscrits et ouvre la voie vers la phase de catalogage. Le nom du détenteur du manuscrit est mentionné sur chaque fichier du répertoire, ce qui facilitera les travaux d’inventaires. Le processus d’élaboration du répertoire commence par un tri, puis un classement des manuscrits, effectué par le Président Exécutif, afin de mettre les documents en ordre avant leurs transferts aux agents en charge du répertoire.

Le chef de la section élaboration du répertoire a pour rôle  le suivi des travaux d’élaboration du répertoire. Il intervient dans le regroupement, la correction et le classement des fichiers du répertoire élaboré par les agents.

Ces agents procèdent, à leur tour, à une lecture partielle ou complète du manuscrit dans le but d’en tirer cinq éléments de références : le numéro du manuscrit, l’auteur, le thème, le nombre de folio et l’état physique du manuscrit.

Les agents en charge du répertoire sont tous des arabophones, ce qui leur permet de lire le contenu des manuscrits et d’en dégager l’idée générale. Les éléments de références sont notés manuellement en arabe sur une fiche qui sera, par la suite, transférée à un agent de saisie qui saisira les données du répertoire en arabe avant de les remettre au coordinateur pour validation.

Le coordinateur, après vérification et validation, imprimera les données avant de les déposer auprès des agents en charge de la traduction et de la transcription.

Le rôle de ces agents est d’élaborer un fichier sur lequel les informations sur le thème et l’état physique seront traduites de l’arabe au français ; puis, les titres et les noms d'auteurs seront transcrits de l’arabe au français. Le numéro de catalogage du manuscrit, s’il en existe, est également mentionné sur cette fiche.

La dernière étape du processus d’élaboration du répertoire consiste, pour le coordinateur, à vérifier encore une dernière fois les données traduites et transcrites  du répertoire; puis, à élaborer un tableau de données statistiques pour chaque bibliothèque en se référant au nombre de folios, au nombre de manuscrits Ajami et aux thématiques abordées dans les manuscrits. Cette phase a pour but de faciliter l’orientation des chercheurs quant aux choix des manuscrits pour leurs travaux.