Mot du Président de l'ONG SAVAMA-DCI

Tombouctou fut un centre commercial, une capitale intellectuelle et spirituelle où a fleuri pendant des  siècles la culture afro-islamique. En plus du commerce transsaharien pour lequel Tombouctou a servi de centre, l'or du Ghana (Mali) rendu célèbre par le pèlerinage de l'empereur Kankou Moussa en 1325, a attiré les érudits du monde oriental et maghrébin.


Les manuscrits en sont le résultat. En effet, l’activité intellectuelle à Tombouctou s'est caractérisée par la production d'un nombre impressionnant de manuscrits traitant de tous les sujets.

 

Cependant, ces manuscrits sont dans des conditions de conservation préoccupantes. Ils sont méconnus des chercheurs et inaccessibles en général. Cet état de fait justifie l'existence et la mission de l'ONG SAVAMA-DCI.

 

Consciente :

  • du grand nombre de manuscrits à Tombouctou et au Mali,
  • de la valeur scientifique des manuscrits constituant une source inépuisable pour la recherche,
  • de la valeur identitaire des manuscrits pour le Mali et l’Afrique,
  • du besoin pour l’Afrique de contribuer à la résolution des grands problèmes contemporains
  • de la nécessité de leur préservation et de leur valorisation pour les générations futures,
  • des menaces qui planent sur les manuscrits méconnus et exposés à des aléas divers
  • de la nécessité de leur accès et de leur partage par le plus grand nombre d’utilisateurs,
  • de la nécessité de leur valorisation par la recherche,
  • de l’enjeu de leur exploitation numérique

La SAVAMA-DCI s’est fixé pour mission la sauvegarde, la valorisation et l’exploitation des manuscrits anciens.